Nasty

[FR]

- L’œuvre -

Calligraphie urbaine

Titre: Prends ton temps

Technique: Pochoirs, Sprays, peinture

Année de création: 2019

Localisaton: Collège des Jeanneret

Surface: 25 m2

La calligraphie de Nasty est héritée de l’écriture gothique ronde, ou rotunda. Cette graphie était principalement utilisée dans le sud de l’Europe au Moyen Âge. Le mariage entre une calligraphie moyenâgeuse et une esthétique pop-art est une manière de présenter le graffiti comme le résultat d’un héritage lointain, une récurrence stylistique, un anachronisme. Au spray, le dessin à main levée de cette typographie élégante et structurée exige une gestuelle souple et régulière, qui a fait la réputation de Nasty. Le délié des lettres, obtenu grâce à des buses de spray rectangulaires, rappelle celui des plumes biseautées.

Jusque dans les années 1980, les pupitres des écoles du niveau primaire et secondaire du canton de Neuchâtel étaient dotés d’encriers. L’écriture manuscrite était alors tout un art, que les élèves devaient appréhender patiemment, en commençant par nourrir la plume avec la bonne quantité d’encre.

En plus du vertige de la page blanche, les élèves connaissaient celui de la page maculée. Car la maîtrise de l’écriture à la plume ne s’acquiert pas en un jour. Mais grâce à une pratique régulière et une bonne dose d’application.

Aussi anecdotique et rébarbative qu’elle puisse paraître, à l’heure où les claviers remplacent les stylos, la recherche d’une belle écriture manuscrite, à fortiori durant l’enfance, favorise le développement de la motricité fine. En plus d’une bonne dextérité, elle permet d’acquérir de la patience et de la persévérance, deux qualités utiles pour mener à bien des travaux de longue haleine.

Pour que la création et la recherche soient synonymes de plaisir, d’honnêteté et de pureté, il est souvent nécessaire de mettre le temps entre parenthèses, en se débarrassant de ce sentiment d’urgence induit par nos valeurs utilitaristes et notre mode de vie productiviste.

Vouloir tout, tout de suite! Être réactif, productif, compétitif, performant. Zapping. Fast food. Speed dating. Ultra haut débit. Gagner du temps. Aller plus vite. Toujours plus vite! Une frénésie, source de stress, que ne connaissaient ni les maîtres calligraphes et enlumineurs du Moyen Âge et de la Renaissance, ni les pionniers de l’horlogerie qui ont fait la réputation de la région. Nasty a donc intitulé sa fresque «Prends ton temps». C’est le message apaisant qu’il souhaite transmettre aux élèves du Collège des Jeanneret.

Nasty a créé des «bulles temporelles» en superposant des lettres et des chiffres. Par des effets de transparence, il parvient à donner l’illusion de sphères flottant dans l’espace-temps. En laissant son regard errer dans cet enchevêtrement de formes, on voit apparaître des inscriptions «subliminales», dont le titre de l’œuvre.

Nasty

Collège des Jeanneret

- L'artiste -

portrait

Né à Paris en 1975, l’artiste franco-suisse Nasty compte parmi les tout premiers graffeurs de la capitale française, pour avoir commencé à peindre les murs et les métros dès ses 13 ans. Il est aujourd’hui l’un des plus reconnus en France. Virtuose de la calligraphie, il est invité à faire courir son écriture poétique sur un mur du centre scolaire des Jeanneret, au Locle, sur le thème du temps, propre à l’activité horlogère de la ville.

- L'actu de l'exo -

sur le web

Merci de suivre et soutenir l’exomusée sur Facebook, Instagram et YouTube.